Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DavidDubreuil.com

DavidDubreuil.com

Menu
Plaidoyer pour l'utilisation d'un vocabulaire précis. Dernière partie.

Plaidoyer pour l'utilisation d'un vocabulaire précis. Dernière partie.

Certains ne plaisantent pas avec leurs leurres.

Certains ne plaisantent pas avec leurs leurres.

Dans cette troisième et dernière partie de ce plaidoyer moqueur pour l'utilisation d'un vocabulaire précis, nous allons réparer je l'espère une autre erreur très répandue chez nous. Nous allons remonter ensuite aux origines du mal et constater avec effroi qu'on a véritablement frôlé le pire. Si, si.

...
Si les règles du bon sens avaient été respectées, ces trois swimbaits pris en exemple auraient dû se prénommer « Spikey Minnow », « Slick Minnow » et « I Minnow ». Car le terme « minnow » correspond lui aussi à une forme bien précise…

Le minnow à tort et à travers.
L’autre terme très en vogue parmi les dénominations de leurres, c’est « minnow ». Les pêcheurs de bars connaissent bien les Tide Minnow de Duo et les Flash Minnow de Lucky Craft.

Flash Minnow de Luckycraft et Tide Minnow Slim de DUO.Flash Minnow de Luckycraft et Tide Minnow Slim de DUO.

Flash Minnow de Luckycraft et Tide Minnow Slim de DUO.

Là encore, ce terme désigne une forme rappelant celle du poisson désigné, c'est à dire un vairon. Le terme « minnow » désigne un corps long, tubulaire, dont la coupe est plutôt ronde. Un minnow peut donc tout à la fois rassembler des leurres durs (des jerkbaits le plus souvent) et des leurres souples (swimbait, soft jerkbaits et finesse, la plupart du temps). 

Airbag Minnow de Fish Arrow

Airbag Minnow de Fish Arrow

Comme la plupart des leurres durs de type « minnows » sont des jerkbaits, de nombreux pêcheurs se sont mis à dénommer tous les jerkbaits à bavette des « minnows », ce qui est une erreur.

Le terme « minnow » signifie littéralement « vairon » ou « méné » dont la forme est plus cylindrique qu’une alose ou qu’une ablette. Encore une fois, aucune traduction littérale n’était envisageable, un vairon européen ayant peu de chance de croiser la route d’un bass et encore moins d’un bar !  Mais là encore, les erreurs et imprécisions sont présentes. Si de nombreux concepteurs aiment utiliser le terme « minnow » pour des leurres qui n’offrent pas une forme cylindrique, on peut les comprendre étant donné que leurs créations sont censées imiter un vrai vairon, pour la truite la plupart du temps. Mais que penser dans ce cas du Black Minnow ?

Black Minnow de Fiiish

Black Minnow de Fiiish

Le Black Minnow est probablement le meilleur swimbait de France pour le bar. Après avoir conquis toutes les eaux salées nationales, le Black Minnow commence à conquérir l’eau douce lentement mais sûrement. Sa nage est d’une efficacité remarquable sur la plupart des prédateurs aquatiques. En plus, il s’agit d’une création française ! Seulement voilà, le Black Minnow n’est pas un « minnow »… Raté ! Ce swimbait comprimé latéralement pourrait même être qualifié de « shad » par sa forme, quelle ironie !

Plaidoyer pour l'utilisation d'un vocabulaire précis. Dernière partie.

On imagine déjà la tête des américains lorsqu'ils ont vu arriver ce "vairon noir" à l'ICast affublé d'une telle erreur d'identification ! Difficile dans ces conditions de faire comprendre à la masse des pêcheurs américains que ce leurre n'est pas une supercherie de plus...
Fiiish à la conquête du marché US

Ce dernier exemple nous montre pourquoi il est si important, pour un professionnel, d'utiliser un vocabulaire précis et respectueux : si ce dernier veut exporter ses produits français, il est nécessaire qu'ils soient correctement estampillés pour être pris au sérieux.

L'origine du mal.
Après ce florilège de nos meilleures erreurs (il y en a bien d'autres), je vais demander aux plus vieux d'entre nous de se souvenir des premiers leurres souples apparus en masse chez nos détaillants.

Shad et Twist de Mister Twister
Shad et Twist de Mister Twister

Shad et Twist de Mister Twister

Vous vous souvenez du "Shad" (Sassy Shad aux US) et du "Twist", tous deux de Mister Twister ? A l'époque, tout pêcheur désireux de pêcher aux LS en France était condamné à pêcher au "Shad" et au "Twist" (d'ailleurs, on entend aujourd'hui encore des phrases du type : "il a pris son sandre au Twist blanc"). Le premier était en fait un swimbait, le second un grub. Mais comme le terme "Twist" était déposé par Mister Twister et pas le terme "Shad" (générique), le "Twist" est plus facilement devenu "virgule", puis "grub" des années plus tard (la concurrence n'ayant pas pu ré-utiliser le terme Twist), tandis que le swimbait est resté "shad" car tous ces mêmes concurrents ignorants ont pu utiliser ce terme de manière impropre pour leurs swimbaits. Le pli était durablement pris !
Je ne sais pas si le même phénomène s'est également produit en Europe, toujours est-il que je l'ai vu à l'oeuvre en France. Mister Twister n'a pourtant commis aucune erreur avec ses deux best-sellers : son Swimbait arborait parfaitement le profil d'un shad. Mais Mister Twister a cependant commis une grosse erreur quelques années plus tard en sortant le "Grub" (Sassy Grub aux US).

Le "Grub" de Mister Twister

Le "Grub" de Mister Twister

Comme vous pouvez le constater, le "Grub" de Mister Twister est en fait un petit swimbait ! Avec son corps rond, on aurait même pu le nommer "Minnow". Caramba ! Encore raté ! Personne n'est parfait en ce bas-monde. Il faut savoir que Mister Twister est la seconde tête de la plus célèbre société française de pêche au monde : la Manufacture d'Engins de Précision pour la Pêche Sportive, plus connue sous le nom de... Mepps ! Le terme "Précision" ne concernait donc pas la sémantique.

Plaidoyer pour l'utilisation d'un vocabulaire précis. Dernière partie.

​​​​​​Et l'on revient de loin croyez-moi, car on a bien failli dénommer tous nos leurres des Minnows ou des Wobblers !

The Original Finnish Minnow de Rapala
The Original Finnish Minnow de RapalaThe Original Finnish Minnow de RapalaThe Original Finnish Minnow de Rapala

The Original Finnish Minnow de Rapala

Lorsque Rapala a sorti son tout premier leurre, étaient inscrits, sur les différentes boîtes, les mentions suivantes : "Wobbler" et "Minnow". On n'est pas passé loin de la catastrophe, je vous le dis ! Heureusement qu'à l'époque, des gens sensés ont rapidement divulgué les termes français de "poisson artificiel" puis de "poisson nageur" pour nommer très largement tout ça. Je vous laisse imaginer sinon le carnage !
L'instant détente vous est offert par Rapala
Avez-vous remarqué cependant sur la vidéo, comme le personnage jerke en surface son wobbler flottant à la forme de minnow : le premier Rapala serait donc un topwater ?

Si cette dernière phrase en guise de conclusion a titillé votre intérêt, transformez-là donc en phrase de transition ! Car il ne tient qu'à vous de prolonger le plaisir de la sémantique halieutique avec l'écoute attentive de l'excellente vidéo de Numa Marengo sur le sujet de la classification des leurres. Il explique la façon dont les américains ont réalisé un classement empirique précis et je peux vous assurer qu'après cette vidéo, vous ne regarderez plus les leurres de la même manière : "esprit critique activé".
Professeur Marengo, c'est à vous !